Sirène d'alerte

La commune de Castanet-Tolosan est dotée depuis juillet 2015 d’un système d’alerte et d’information des populations, appelé également sirène, positionné sur le toit du bâtiment B de la Mairie.

Sirène d’alerte

Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du projet SAIP (système d’alerte et d’information des populations) du Ministère de l’Intérieur qui vise à déployer et moderniser le dispositif français d’alerte population.
Ce dispositif s’articule parfaitement avec le Plan communal de sauvegarde qui prévoit d’assurer une large information des habitants en cas de risques majeurs naturels, technologiques ou sanitaires. 

Deux catégories de sirènes sont à distinguer :

Les sirènes du SAIP et les sirènes des exploitants industriels soumis à plan particulier d'intervention :

  • Le signal d'alerte : 3 séquences d'1 minute et 41 secondes, séparées par un silence.
  • Le signal de fin d'alerte : son continu de 30 secondes.
  • Les essais mensuels : 1 séquence d'1 minute et 41 secondes le premier mercredi de chaque mois à 12h15.

Les sirènes « cornes de brume » des grands barrages (communes situées dans la « zone du quart d'heure » en cas de rupture de barrage :

  • Le signal d'alerte : 1 séquence de 2 minutes, son modulé d'une corne de brume.
  • Le signal de fin d'alerte : son continu de 30 secondes.
  • Les essais mensuels : 1 séquence de 12 secondes, son modulé d'une corne de brume, une fois par trimestre les premiers mercredis des mois de mars, juin, septembre et décembre, à 12h15.

Signal national d'alerte

Signal de fin d'alerte

Corne de brume des barrages

Au signal, il faut :

  • Rejoindre sans délai un local clos, de préférence sans fenêtre, en bouchant si possible soigneusement les ouvertures (fentes, portes, aérations, cheminées…) 
  • Arrêter climatisation, chauffage et ventilation 
  • Se mettre à l’écoute de la radio

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Rester dans son véhicule
  • Aller chercher les enfants à l’école (les enseignants se chargent de leur sécurité)
  • Téléphoner (les réseaux doivent rester disponibles pour les secours)
  • Rester près des vitres 
  • Ouvrir les fenêtres pour savoir ce qui se passe dehors 
  • Allumer une quelconque flamme (risque d’explosion) 
  • Quitter l’abri sans consigne des autorités

Des consignes spécifiques sont également applicables pour chaque risque :

par exemple, en cas de risque de rupture de barrage, il faut rejoindre un point haut de la commune.

Dans tous les cas, suivre les consignes des autorités.

Liens utiles :

http://www.haute-garonne.gouv.fr/alerte
http://www.haute-garonne.gouv.fr/risquesmajeurs
http://www.haute-garonne.gouv.fr/pcs
http://www.haute-garonne.gouv.fr/vigipirate